fbpx
Téléphone

+41 22 959 75 00

Nos horaires

Lun.-Jeu. 8h-19h, Vend. 8h-18h

 

Mâchoire - Trouble ATM

LES DYSFONCTIONNEMENTS DE L’ARTICULATION TEMPORO MANDIBULAIRE

Avoir la mâchoire qui craque : cela arrive relativement fréquemment. Les troubles de l’ATM, pour articulation temporo-mandibulaire, sont en effet courants, et leurs causes souvent multifactorielles.

Un dysfonctionnement de l’articulation temporo-mandibulaire ou syndrôme algo dysfonctionnel de l’appareil manducateur (SADAM) est un ensemble de symptômes pouvant se manifester de façon très variable, associant une ou plusieurs des manifestations suivantes :

  • Des manifestations douloureuses (douleurs de l’oreille, maux de tête situés au niveau des tempes, douleurs des mâchoires).
  • Des manifestations articulaires: bruits articulaires (claquements à l’ouverture de la bouche, crissements), limitation douloureuse ou non de l’ouverture buccale, gêne à la mastication et à l’alimentation, sensation d’instabilité articulaire, blocage bouche fermée ou au contraire blocage bouche grande ouverte.
  • D’autres manifestations comme des bourdonnements d’oreille (acouphènes) ou des cervicalgies.

Quelles en sont les causes ?

Les divers mécanismes qui déclenchent un dysfonctionnement de l’articulation temporo- mandibulaire sont complexes mais on connaît divers facteurs de risque, souvent intriqués, à l’origine de ce dysfonctionnement.

  1. Les anomalies de l’articulé dentaire (la façon dont s’articulent entre-elles les mâchoires supérieures et inférieures).
  2. Les traumatismes et fractures de la face ( et à plus forte raison ceux de la mâchoire), du crâne ou des cervicales. Ils peuvent entraîner des lésions de l’articulation temporo- mandibulaire.
  3. Les évènements stressants de la vie courante, un niveau important d’anxiété semblent être capables d’aggraver les symptômes.
  4. Les parafonctions sont des hyperactivités inconscientes ou non des muscles de la mâchoire parfois associées à l’usure des dents et de grincements nocturnes (c’est le cas du bruxisme). Elles sont souvent liées au stress de la vie courante et aux anomalies de l’articulé dentaire.
  5. L’hyperlaxité est due à la présence de ligaments trop lâches, trop distendus. Elle est fréquente chez la femme jeune. Elle se traduit par une ouverture maximale de la bouche trop importante. Elle favorise les blocages bouche grande ouverte (luxation de la mâchoire).
  6. Une maladie rhumatismale peut se manifester au niveau de l’articulation de la mâchoire.

Quelle est l’origine des douleurs, leur traitement ?

Les douleurs sont de deux types:

  • Elles sont d’origine musculaire le plus souvent et aux stades initiaux de la maladie. Elles sont liées aux spasmes et aux contractures musculaires.
  • Elles deviennent articulaires avec l’évolution de la maladie et l’apparition des lésions articulaires. En fait, à ce stade, elles sont le plus souvent intriquées (musculaires et articulaires).

C’est la différence entre ces deux types de douleurs qui conditionne la réussite et la conduite du traitement.

Au départ, votre praticien n’est le plus souvent pas en mesure de dire si les douleurs sont liées majoritairement aux spasmes musculaires ou aux désordres articulaires sauf si vous présentez un examen articulaire parfaitement normal (stade musculaire pur) ou si, au contraire, un problème articulaire est flagrant en cas d’arthrose sévère par exemple.

Nous mettrons donc généralement en route (sauf cas particulier) un traitement par dispositifs occlusaux. Ce traitement est capable de faire céder les douleurs d’origine musculaire et de régler les désordres articulaires mineurs et encore réversibles.
Ce traitement, qui devra durer au moins 2 à 3 mois, permet ainsi de faire la différence entre les deux origines de la douleur (musculaire ou articulaire).

Neuf fois sur dix, ce traitement par dispositif occlusal se montre efficace et règle votre problème car les douleurs sont le plus souvent liées aux spasmes musculaires et à des désordres articulaires mineurs consécutifs aux spasmes musculaires. Même s’il persiste après traitement et aprés disparition des douleurs un claquement traduisant un petit désordre articulaire, on le tolère puisqu’il n’est manifestement pas à l’origine de vos douleurs.

Le résultat obtenu peut alors être stabilisé par un traitement des anomalies de l’articulé dentaire afin de positionner l’articulation et la mâchoire inférieure dans la position la plus stable et la moins traumatisante possible.