Téléphone

+41 22 959 75 00

Nos horaires

Lun.-Jeu. 8h-19h, Vend. 8h-18h

Centre dentaire Lancy - soin des gencives

La parodontologie

Soin des gencives

La parodontologie est une discipline de la Médecine Dentaire qui s’occupe des soins de l’ensemble des tissus qui se trouvent autour de la dent et la soutiennent (soin des gencives) :

la gencive, l’os, le tissu qui enveloppe la racine dentaire (appelé « cément ») sur lequel s’agrège le ligament (dit « alvéolo-dentaire ») qui relie la dent à l’os.

LA PARODONTITE

La parodontite, couramment appelée « déchaussement des dents », est caractérisée par une destruction des tissus d’ancrage des dents, c’est-à-dire l’os de la mâchoire, la gencive et le cément (le parodonte).

QUELLE EST LA CAUSE DE LA PARODONTITE ?

La bouche est en contact permanent avec le milieu extérieur. De très nombreux microbes sont donc en permanence présents au contact des dents et de la gencive. C’est ce que l’on appelle la plaque dentaire. Parfois, la quantité de microbes et leur virulence sont telles qu’elles entraînent une destruction des tissus qui soutiennent les dents. C’est le début de la parodontite.

Lorsque la parodontite progresse, une poche parodontale se forme sous la gencive et devient rapidement le réceptacle d’une grande quantité de plaque dentaire, c’est-à-dire de bactéries qui infectent la gencive. Avec le temps, cette plaque dentaire se minéralise pour former du tartre qui est un dépôt solide très poreux et dans lequel d’autres bactéries viennent se loger. Ces bactéries agressives pour le parodonte sont indélogeables par un simple brossage. C’est le début du « cercle vicieux » de l’infection de la gencive qui aggrave petit à petit le déchaussement des dents.

SOINS DES GENCIVES : LES MOYENS D’ACTION

TRAITEMENT LOCAL DE DESINFECTION

C’est en général entre les dents que les bactéries les plus virulentes sont présentes. Une désinfection interdentaire doit être réalisée tous les jours en plus d’une désinfection générale des dents et des gencives. Deux instruments sont à notre disposition :

Ces instruments sont les plus efficaces et les plus faciles à utiliser. Toutefois ils sont relativement épais et ne passeront donc pas partout.

Lorsque, la brossette ne peut être introduite dans l’échancrure interdentaire, on fera usage du fil dentaire.

RESTAURER L’ETANCHEITE GINGIVALE GRACE AUX CURETAGES GINGIVAUX

Les curetages sont la première technique envisagée pour traiter les maladies parodontales. Cette méthode, peu agressive, est généralement efficace.

OBJECTIF DE DES CURETAGES

Les curetages sont un procédé non chirurgical (il ne faut pas décoller les gencives) permettant d’assainir la surface des racines dentaires et les gencives en profondeur. Ils consistent en l’élimination des dépôts mous (plaque dentaire) et durs (tartre) accumulés sur la surface des dents.

L’objectif est de désinfecter les tissus gingivaux et dentaires et de permettre la réduction voire la fermeture des poches parodontales, par une ré-adhésion de la gencive sur la surface de la dent rendue biocompatible. Toutefois, lorsque le DSR de toutes les dents ne suffit pas à stabiliser la maladie parodontale, d’autres thérapeutiques, notamment chirurgicales (lambeaux d’assainissement), peuvent alors être envisagées.

COMMENT REALISE-T-ON DES CURETAGES ?

Sous anesthésie locale, l’utilisation d’inserts à ultrasons et de curettes manuelles permet de localiser précisément et de détacher de la surface dentaire les dépôts de tartre, mais aussi les dépôts bactériens et les toxines bactériennes qui participent à l’exacerbation de la parodontite.

Les vibrations des ultrasons, et les solutions d’irrigation utilisées ( solution iodée et bains de bouche ) contribuent à l’élimination des bactéries, des toxines bactériennes et du tartre résiduels des surfaces dentaires et des tissus gingivaux infiltrés. Le nombre de séances proposées varie en fonction du patient, de la gravité de la parodontite et du nombre de dents atteintes.

Schéma de compréhension pour les soins des gencives

 LES GREFFES GINGIVALES

Un brossage trop vigoureux, une malocclusion, un bruxisme ou parfois un  raitement d’orthodontie peuvent entraîner des rétractions gingivales. A un stade avancé, celles-ci peuvent entraîner des douleurs, des désagréments esthétiques (dent visuellement longue ), ou même mettre en péril la conservation de la dent sur la mâchoire. Il est alors possible de réaliser une greffe gingivale, qui consiste au prélèvement sous anesthésie locale sur le palais d’une petite quantité de gencive que l’on vient rajouter sur la zone où elle a disparue. Sur la zone du palais où la gencive a été prélevée, la gencive repoussera toute seule en quelques semaines. Ces techniques permettent une plus longue conservation des dents et parfois une amélioration de l’aspect esthétique des gencives.

Recouvrement-de-racines-1

Avant

Recouvrement-de-racines-2

Après

Recouvrement-de-racines-4

Avant

Recouvrement-de-racines-4

Après